Cap sur les quartiers

Les surfaces disponibles en centre-ville se raréfient et les prix à l'achat ou en location flambent, pourtant les commerces ont besoin de continuer à croître...

Certaines enseignes se tournent donc vers les quartiers, répondant du même coup aux besoins de proximité qu'expriment les clients. Finie l'image ringarde du petit boutiquier de quartier ? Désormais les commerçants "décentralisés" porteront peut-être une image dynamique et devraient être perçus comme ceux qui apportent de la vie et des services dans les zones d'habitat.

La difficulté essentielle consiste alors à connaître avec précision les attentes de la clientèle locale. Car, à la différence des commerces de centre-ville qui attirent la population de l'ensemble des quartiers, les magasins de périphérie s'adressent essentiellement à la population locale. Ce service "cousu main" associé à l'apport d'un "mieux vivre" et la reconstruction du lien social dans le quartier saura, à coup sûr, créer chez la clientèle un attachement au commerçant.

Un constat cependant : si l'alimentaire a mis au point des concepts adaptés, ce n'est pas encore le cas de tous les secteurs d'activité et c'est normal.

Séverine Grumiaux



Articles similaires

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 16 heures

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Restauration rapide : le défi de la qualité

par HK - 3 jours

La franchise de hamburgers, Five Guys, celle de burrito, Chipotle, de plus en plus d’enseignes de restauration rapide connues pour la qualité...

Les enseignes high tech en tête de l’omnicanal

par MM - 5 jours

Les leaders de la distribution de produits techniques et culturels ont très tôt pris conscience que pour faire face aux purs players du web i...

Informations clés

  • Crée le: 05/02/07 01:00

Les franchises qui recrutent