Candidats et franchiseurs : des maladresses parfois

Une candidate internaute nous a fait part de sa mésaventure alors qu'elle essayait de rentrer en contact avec un franchiseur.

Déjà bien renseignée sur le réseau qu'elle a choisi, Mme X téléphone au numéro figurant sur une des plaquettes d'information à sa disposition. Alors qu'il s'agit de la ligne permettant aux candidats à la franchise de se renseigner et de se faire connaître, malgré plusieurs appels, le standard oublie la plupart du temps de noter les coordonnées de Mme X ou ne transmet pas les messages qu'elle laisse à moins que ce soit le responsable du développement qui ne donne pas suite.

Un soir, alors que Mme X dîne avec ses enfants, le téléphone sonne. Le mari de Mme X n'est pas encore rentré. Mme X décroche alors que sa petite fille se met à pleurer.

Au bout du fil : M. Y, un responsable du réseau que Mme X essaye de joindre en vain depuis plusieurs jours.

Le moment est mal choisi d'autant que les pleurs de la petite se font entendre de plus en plus. M. Y s'emporte un peu devant l'embarras de Mme X à répondre à des questions visant à "qualifier" la candidature mais qui n'ont rien à voir avec les préocupations de notre candidate à la franchise.

Les interrogations se multiplient. M. Y est "affolé" d'apprendre que Mme X a 4 enfants, insiste pour savoir si elle est mariée et s'intéresse essentiellement à son apport personnel... alors que Mme X a des préocupations bien différentes, elle qui gère au quotidien toutes ses activités.

Etant donné les circonstances, la conversation téléphonique tourne court. M. Y ne cache pas qu'il n'est pas satisfait des réponses de Mme X. Il raccroche brusquement en promettant l'envoi d'une plaquette.

La dite plaquette (que Mme X possédait déjà) n'est jamais arrivée chez elle...

Le comportement peu professionnel et impoli du responsable du réseau franchiseur dont il est question semble avoir dégoûté Mme X de ce réseau d'hygiène beauté minceur.

L'impression laissée à cette dame, à tort ou à raison, est que ce réseau n'est pas fait pour une mère de famille et que ce développeur s'intéresse d'abord au porte-monnaie des candidats.

Heureusement, la plupart des réseaux n'ont pas cette attitude impatiente.

Il est bien entendu légitime qu'un futur franchisé demande le plus possible d'informations avant de se lancer. Il est tout aussi normal que le franchiseur se pose des questions sur le profil du candidat.

Moralité : Ecoutez l'autre ! Essayez de penser à ses préocupations et pas seulement aux votres. la franchise, c'est cela aussi !

Bruno PLACE et Jean SAMPER

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 4 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 5 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 12 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 09/09/06 02:00

Les franchises qui recrutent