Bricolage : travailler l'offre et le prix

Habituées à une progression annuelle, les grandes surfaces de bricolage sont en train de vivre une mutation du marché dont elles pâtissent.

La progression était de 4 à 5 % chaque année mais en 2004 les ventes en magasin sont de 2,4 %. Un chiffre honorable vis-à-vis d'autres secteurs mais qui provoque quelques inquiétudes. Le marché n'est plus tiré que par l'offre, ce sont surtout les ouvertures qui dynamisent les ventes. Le maillage du territoire se resserre sur les villes de taille moyenne.

Les ventes sont concentrées à 85 % dans les mains de 4 groupes : Leroy Merlin, Kingfisher, Les Mousquetaires et Mr Bricolage. Chaque enseigne doit se positionner de manière plus fine, en tenant compte du trublion Brico Dépôt : le discounter s'impose comme la référence prix bas. Toutes les enseignes travaillent les prix, elles renouvellent leur concept en s'investissant dans les secteurs de l'aménagement et de la décoration. La profession espère ainsi retrouver une progression de 3 %.

VU dans LSA N° 1905 - 4 mai 2005

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 4 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 5 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 6 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 02/07/05 02:00

Les franchises qui recrutent