Auchan vers un retrait partiel du Maroc ?

Les négociations se poursuivent, mais le dénouement pourrait intervenir cet été.
C'est en tout cas ce qu'affirme la presse marocaine, une hypothèse confirmée par plusieurs acteurs locaux.

Entamées en mars, les discussions aboutiraient donc à un retrait d'Auchan par la cession des ses parts (49%) dans Marjane et Acima, les deux sociétés communes avec le tout puissant Omnium nord-Africain (ONA) qui exploitent respectivement des hypers et des supermarchés. Toujours selon des informations non officielles, la séparation ne serait toutefois pas radicale, dans la mesure où les deux groupes conserveraient des liens commerciaux et d'assistance technique.

Désaccord stratégique
Auchan se refuse à confirmer ces informations, affirmant qu'à ce jour les négociations se poursuivent. Un porte parole du groupe précise néanmoins que, « même en cas de retrait capitalistique, Auchan garderait une présence au Maroc et continuerait d'entretenir des relations avec l'ONA, commerciales ou autres ». Aucune date n'est avancée concernant la fin des discussions, mais, pour la première, Auchan reconnaît indirectement la possibilité d'une issue en forme de divorce. Le contentieux entre Auchan et son partenaire marocain alimente les rumeurs depuis le début de l'année. Depuis le mois de février, le groupe français tente de limiter le conflit au terrain juridique, en mettant en cause la nomination d'un troisième représentant de l'ONA au sein du directoire. L'ONA dénonce, de son côté, un manque de dynamisme de la part d'Auchan, laissant la voie libre aux concurrents. Mais si désaccords commerciaux ou stratégiques il y a, ils sont sans aucun doute, quoi qu'en dise officiellement l'ONA, alimentés d'arrière-pensées politiques.

Vu dans LSA n°2008


Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 3 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 08/08/07 02:00

Les franchises qui recrutent