Après avoir bu la tasse, la Halle retourne aux sources !

La Halle revient de loin. Elle a enregistré une perte de 137 millions d’Euros en deux ans. L’enseigne du groupe Vivarte va prendre un nouveau tournant avec de nouveaux choix stratégiques pour redresser la barre. D'après un article du Figaro.

La halle va fermer des magasins

Vivarte, groupe spécialisé dans l’habillement, exploite entre autres des enseignes comme André, Kookaï, la Halle aux chaussures ou Chevignon. Depuis quelques années, le groupe enchaine les difficultés suite à un appétit peut-être trop élevé d’ouvertures de magasins selon certains avis.

Pour la Halle, la descente aux enfers semble être la conséquence d’un changement stratégique de positionnement. La montée en gamme de la Halle a eu raison d’elle. Les prix ont augmenté de 10% à 15%. Le panier moyen et le trafic dans le magasin ont très vite baissé.

Après la prise de contrôle du groupe par les créanciers et l’injection de 500 million d’euros, la situation ne s’est pas arrangée puisque les ventes étaient toujours en recul. En Automne 2014, Richard Simonin prend la tête du groupe Vivarte.

La Halle  enregistre des pertes qui passent de 57 millions en 2014 à 80 millions en 2015. Des décisions importantes ont été prises comme l’arrêt de tout nouvel  investissement au sein du groupe. Les dommages collatéraux n’ont pas tardé à se faire ressentir. Les enseignes Besson et Minelli ont été pénalisées sur leurs ventes.

Pour redresser la barre la direction décide alors de réduire son parc de magasins. D’ici Décembre, 230 magasins sur les 600 mettront la clé sous la porte. Ceci permettra au groupe de sortir la tête de l’eau.

Retour à l'essentiel

Pour la rentrée en septembre dernier, la halle s’est donnée les moyens de revenir à l’essentiel : une offre enfant destinée aux familles de périphérie avec un assortiment et des prix satisfaisant les parents. Une stratégie payante qui engendre des ventes en progression jusqu’aux 3 premières semaines d’Octobre.
La Halle espère revenir à l’équilibre au second semestre 2017.

Le groupe Vivarte se redresse aussi

En Septembre le groupe a enregistré une hausse de ses ventes de plus de 20%. Toutes les enseignes ont généré un chiffre d’affaires en progression. "Les équipes opérationnelles se sont recentrées sur les vrais sujets", affirme Richard Simonin. "Il fallait arrêter de croire  que les investissements en capital étaient le remède à tous nos maux, et recommencer à accorder la priorité à la croissance du chiffre d’affaire à magasins  comparables." ajoute- t-il.

Il préconise aussi un dosage correct des investissements et les attribue aux enseignes du groupes qui sauront les rentabiliser au mieux comme Minelli, Caroll et Besson.

Vivarte pourrait constater une hausse de ses ventes à périmètre constant de 4% à 5% pour l’exercice en cours.

Vu dans le Figaro


Articles similaires

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 12 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

L’urbanisme commercial réinvente le commerce en ville

par Martine Malaterre - un mois

Les habitudes de consommation ont changé, les zones commerciales périphériques se sont développées pour proposer des surfaces de vente plus g...

Les modèles de commerce en réseau autres que la franchise

par Martine Malaterre - 2 mois

Qui dit commerce en réseau ne dit pas forcément franchise. Sous ce terme trop générique, on a tendance à englober tous les réseaux d’indépend...

Informations clés

  • Crée le: 12/11/15 18:24

Les franchises qui recrutent