A peine croyable ! Deux députés PS veulent taxer les transations immobilières qui ne passent pas par des agents immobiliers

C'est en tout cas ce que confirment les deux députés socialistes Sylviane Bulteau (La Vendée) et Jacques Crétas (Pyrénées Orientales). Selon ces deux députés de la majorité, les annonces des sites de PAP font de la concurrence aux professionnels de l'immobilier. Ils soulignent également le manque à gagner dans les caisses de l'État. Sylviane Bulteau et Jacques Crétas proposent d'appliquer une taxe sur ce type de transactions.

Mais cette idée si elle venait à se concrétiser, ne risquerait-elle pas de freiner davantage le marché ?  Ne risquerait-elle pas de s'appliquer sur tous les produits et services permettant de faire des économies ? La question est de savoir quelle va être la réaction du gouvernement - qui n'a toujours pas donné sa réponse - face aux interpellations des deux députés adressées au Ministre des finances et des comptes publics. Se basant sur un calcul simple, les deux députés PS ont estimé le manque à gagner de l'État à 312 millions d'euros. (Note d'AC Franchise : On se disait bien que ce n'étit pas pour aider les agents immobiliers, c'est pour de nouveaux impôts !)

Imposer le recours à un intermédiaire professionnel

Enfourchant l'opportunité, un réseau de mandataires immobiliers, a de son côté, proposé de réfléchir à imposer les transactions avec un intermédiaire professionnel. Cela permettrait, selon le directeur général délégué du réseau, d'atteindre deux objectifs : sécuriser les ventes (et le notaire alors, à quoi sert-il ?) et faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'État.

Pourtant, nombreux sont les vendeurs qui préférent vendre par eux-mêmes. De nombreux acheteurs ont également affirmé préférer chercher par eux-mêmes les biens qui correspondent à leurs recherches. (Note d'AC Franchise : Et la liberté alors ! Au lieu de faire ce genre de lois supplémentaires et stupides qui vont freiner le marché et taxer les français, le gouvernement ferait mieux de revenir sur les nombreuses lois idiotes déjà faites et à supprimer. A quand un stage obligatoire en entreprise pour les élus ? Ils comprendraient peut-être mieux les réalités économiques !!!))

Cet article est une réaction après un article vu dans "L'Express".

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 6 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 31/12/14 12:30

Les franchises qui recrutent