60 % des commerces associés hostiles à l'ouverture des magasins le dimanche

Dans un communiqué du 11 janvier 2010, la Fédération des enseignes du Commerce Associé (FCA) annonçait la publication d'une enquête réalisée en novembre 2009 auprès de ses adhérents* sur l'ouverture des commerces le dimanche.

Selon cette étude, 60 % des répondants se prononceraient contre l'ouverture dominicale avec pour principale raison (30 % des répondants) : l'augmentation des frais qui ne seraient pas compensée par une hausse du chiffre d'affaires.
A cette difficulté s'ajoutent la diminution de la qualité de vie des acheteurs et des vendeurs (25 %) et celle du service rendu par l'enseigne (20 %).
Alors que certains préfets soumettent des agrandissements de zones touristiques sans avoir reçu une demande du maire de la commune concernée, plus de 80 % des adhérents de la Fédération rappellent que cette  mesure ne doit pas être étendue à l'ensemble du territoire national.
Selon les têtes de réseaux, la majorité des points de vente n'utilisent pas la possibilité proposée d'ouvrir cinq dimanches par an, pour des raisons principalement économiques (80 %), les achats étant considérés pour 70 % des répondants comme se substituant aux achats de la semaine. Les cinq dimanches autorisés par le maire restent ainsi, pour la majorité, largement suffisants sauf pour les alimentaires et les enseignes textiles : elles souhaiteraient voir augmenter le nombre d'ouvertures à 8 ou 10 pour ces types de magasins.
Soutenue par plus de 60 % de ses adhérents, la FCA réitère ainsi sa proposition d'instaurer un système de déclaration individuelle du commerçant qui permettrait de réduire les cas de concurrence déloyale entre communes adjacentes.
* Enquête de la FCA auprès d'un panel représentatif de 20 groupements adhérents (sur 74) représentant plus de 7 600 points de vente.


N'hésitez pas à consulter toute l'actualité relative à la réglementation des affaires



Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 15 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 15/02/10 01:00

Les franchises qui recrutent