374 boutiques ouvertes le dimanche dans 12 gares françaises

A Paris, Lyon, Marseille, Avignon, Montpellier, Bordeaux et Nice, la loi Macron autorise dorénavant l’ouverture des commerces présents dans 12 gares accueillant pas moins de 374 boutiques, dont certaines en franchise. La SNCF espère que la loi pourra également concerner 18 autres gares françaises.

Dans des lieux de passage

Conformément à la loi Macron, les 374 boutiques implantées dans les 12 gares de Lyon, Marseille, Avignon, Montpellier, Bordeaux et Nice ouvriront dorénavant chaque dimanche. Selon un article du Figaro, paru ce 15 octobre 2015, cette nouvelle mesure devrait « attiser l’intérêt des enseignes pour s'installer dans ces lieux de forts passages ». Et de prendre l’exemple de Montparnasse qui, selon Ludovic Castillo, DG d Altarea Commerce, en charge de la rénovation de la gare, est aujourd’hui un no man's land le dimanche et qui devrait largement y gagner en animation.

Des annonces d’implantations de taille

Par ailleurs, cette annonce a des répercussions déjà importantes. Le quotidien national expliquant que « la Fnac, Sephora et Casino s’apprêtent à s’implanter gare du Nord à Paris, la plus fréquentée en Europe avec 550 000 voyageurs par jour ». Autre exemple parisien : la gare Saint-Lazare et ses 80 boutiques dont, selon le Figaro, « le chiffre d affaires au m2 est deux fois supérieur à celui d un emplacement moyen en centre commercial, grâce aux 500 000 voyageurs par jour ». On y trouve les franchises Swatch, Swarovski, Mephisto, Du Pareil au Même, Promod, L’Occitane, Sephora et Burger King… Naked (alimentaire gourmet) et Wagon Chic (bijoux fantaisie) y sont bientôt attendus. Plus globalement, sur l’ensemble des 12 gares, la SNCF veut porter d’ici à 2020 de 374 à 614 le nombre de boutiques.

Un potentiel énorme pour la SNCF

Dans ce contexte au potentiel énorme, la SNCF ne cache pas son souhait de voir la loi Macron étendre son champ d’action avec l’ouverture dominicale 18 autres gares en France. Selon le Figaro, « le groupe estime pouvoir tirer le plus grand bénéfice des espaces situés aux meilleurs emplacements des centres-villes ». D’ici à 2023, la SNCF souhaiterait ainsi doubler les 172 millions d euros de redevances qu'elle perçoit des commerces. Et le journal d’ajouter que le but aujourd’hui est d’accroître les surfaces, d’améliorer la qualité des gares et d’augmenter le rendement des enseignes. Le tout bien sûr en garantissant l’adéquation des boutiques présente avec les besoins de cette clientèle de passage.

Articles similaires

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA - 1 jour

Actuellement, on trouve des courtiers aussi bien dans le secteur de l'assurance qu'en immobilier ou encore en marchandises. Il joue le rôle d'intermédiaire entre ses clients et les entreprises afin de répondre à leurs besoins.Les franchises de cou...

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 19 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 19 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Informations clés

  • Crée le: 23/10/15 15:36

Les franchises qui recrutent